top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurSepanlog

Observation d'un Putois d'Europe à la Réserve Naturelle de l'Étang de la Mazière


Crédit photo : Mustela putorius - Peter Trimming


Il n'avait pas été observé depuis 2010... jusqu'à ce mois de janvier 2023 où nos pièges-photos ont capturé la vidéo d'un individu se déplaçant de nuit dans la réserve.

L'occasion pour nous de rétablir certaines "vérités" à propos de cet animal.

Espèce très discrète et nocturne, le Putois d'Europe est un petit mammifère de la famille des Mustélidés d'une longueur d'environ 60 cm (dont 12/15 cm de queue), reconnaissable à son "masque" blanc contrastant avec la couleur sombre de son pelage.

Le Putois tire son nom du vieux français « put » signifiant « puant ». Ceci fait référence à ses glandes anales, présentes chez d’autres mustélidés (Loutre d'Europe, Blaireau européen, Vison d'Europe...), très développées chez le Putois et qui sécrètent en abondance un liquide fétide, émis en situation de stress. Ces glandes seraient utilisées pour communiquer avec les individus de territoires voisins, ce qui permettrait de limiter les agressions directes. Cette particularité a probablement contribué à la mauvaise réputation historique de l’espèce. Mais en réalité, le Putois n’émet pas d’odeur perceptible par l’Homme en dehors des situations particulières de stress intense, comme lors de captures ou d’agressions.

L'influence des dessins animés et films américains a également contribué à la confusion faite avec la Mouffette rayée (Mephitis mephitis), l'une des dix espèces de mouffettes présentes sur le continent Nord-Américain (non présente en France).

Il peut être également confondu avec d'autres espèces de mustélidés telles que le Vison d'Europe (espèce protégée) ou encore le Vison d'Amérique.


Pour ne plus vous tromper, voici quelques photos comparatives :

De gauche à droite : Putois d'Europe, Vison d'Europe et le Vison d'Amérique.


Le nuisible est dans l’œil de celui qui le regarde.

En France, le Putois d’Europe est victime de la destruction de ses habitats de prédilection : zones humides, lisières forestières, boisements peu denses, paysages d’agriculture extensive, divers milieux en mosaïque, et du piégeage (de par son statut d'Espèce Susceptible d'Occasionner des Dégâts, ESOD).

Les connaissances sur l’espèce font pourtant apparaître que ce classement d'ESOD n’est aucunement justifié, ni sur le plan écologique, ni en termes de dommages aux élevages aviaires sécurisés (le Putois d'Europe est un très mauvais grimpeur). Considérant la fragilité des populations de Putois, considérant les menaces croissantes sur la conservation de l’espèce qui dépassent largement le piégeage, considérant enfin que l’espèce est protégée réglementairement dans plusieurs pays voisins où la situation est similaire, la SFEPM (Société Française pour l'Étude et la Protection des Mammifères) a demandé le retrait du Putois de la liste des " nuisibles susceptibles d’occasionner des dégâts " et son inscription sur la liste des « mammifères protégés » en France.


Pour en savoir plus sur le Putois et aider à la protection des mammifères de France : https://www.sfepm.org/








112 vues

Comments


bottom of page