Rechercher
  • Sepanlog

5. Découvrez les Chauves-souris du Lot-et-Garonne

Carte d’identité

Le Grand Rhinolophe

Rhinolophus ferrumequinum



Présence d’une feuille nasale (plis complexes de la peau du museau).

Pelage épais, relativement long, peu foncé : gris-brun à roussâtre sur le dos, tirant vers le blanc grisâtre à jaunâtre sur le ventre.

Comme les autres rhinolophes, il s'enveloppe dans ses ailes au repos.


Caractéristiques :

Taille (tête+corps) : 54-71 mm

Envergure : 330-400 mm

Poids : 15 à 34 g








Un peu de biologie ...

Les colonies occupent des greniers, des clochers, des caves et les galeries de carrières de pierres. Les quartiers d'hiver sont principalement axés vers les grottes et les galeries. Après une hibernation de septembre-octobre à avril, les colonies réunissent au printemps jusqu'à 200 individus. Les femelles donnent naissance à un seul jeune à la mi-juin et en juillet.


Son régime alimentaire

Comme territoire de chasse, cette espèce privilégie les paysages diversifiés et semi-ouverts : boisements clairs de feuillus et résineux, broussailles, pâtures entourées de haies hautes et denses, ripisylves, vergers, jardins, eaux stagnantes et courantes…)


Sa technique de chasse est très particulière : elle s'accroche à une branche, la tête en bas, pour chasser à l'affût. Au passage d'une proie, la chauve-souris se lâche et fond sur l'insecte (coléoptères, papillons, diptères, tricoptères et hyménoptères). Cette technique de chasse semble réduire considérablement les dépenses énergétiques de l'animal pour se nourrir.

Elle est aussi capable d'aller au sol et de glaner le feuillage de la végétation arborée pour trouver ses proies.


30 vues